bed and breakfast naples la colazione servita presso il nostro bed and breakfast a napoli une soirée pétillante au B&B Naples | I Visconti bed and breakfast naples | i visconti un hébergement de bed and breakfast à Naples

Naples, Piazza Dante. Une Guide touristique

San Pietro a Majella et Musée historique-musicale

Le couvent de San Pietro a Majella nait au XIVème siècle pour la volonté de la curie de Carlo II d‘Anjou. L’église est dédiée à Pietro Angeleri da Morrone, ermite de la Maiella, devenu Pape Celestino V en 1294.

San Pietro a Majella et Musée historique-musicale

L’ensemble fut agrandi entre 1493-1508 avec une nouvelle façade et restauré plusieurs fois pendant les siècles.

Digne d’importance est la chapelle de la famille Leonessa, avec les fresques d’un anonyme mais excellent peintre qui réalise les Histoires de San Martino.

L’auteur certainement grandi dans le milieu napolitain après le séjour de Giotto (1328-1333) marche avec son temps aussi sur les élégantes influences de Simone Martini comme on peut voir dans les décorations des costumes et dans la recherche des détails qui réfléchissent la culture d’Avignon.

Monteoliveto naples, pres de Place Dante

Le monastère accueille à partir du 1826 le Conservatoire de Musique (dont l’origine remonte au ‘500) et il ya quelques années on a ouvert le Musée Historique Musicale avec nombreuses témoignages de la vie du Conservatoire. Grace au collectionnisme de Francesco Florido, directeur du Conservatoire entre 1826-1888 on garde aujourd’hui portraits et bustes de musiciens qui ont marqué l’histoire de la musique italienne et européenne de XVI jusqu’à XX siècle et encore instruments musicaux, anciens vestiges et une bibliothèque qualifiée avec rares manuscrits, premier entre tous celui signé par Giuseppe Verdi.

MusÉe ArchÉologique National

Entre les plus grands musées archéologiques européens, le Musée Archéologique National de Naples a siège ans le palais construit par Giulio Cesare Fontana (à partir du 1610) pour la volonté du vice-roi Conte di Lemos pour accueillir l’Université. En 1778 après les découvertes de Pompei et Ercolano et avec l’arrivée de la riche collection Farnese héritée de Carlo di Borbone on a pris la décision d’instituer un musée dont le projet fut confié à Ferdinando Fuga.

MusÉe ArchÉologique National

Aujourd’hui le musée est partagé en différents sections comme les grands groupes de sculptures de la période romaine, la section égyptienne, la reconstruction des Termes de Caracalla et du Temple d’Isis à Pompei, la section d’Ercolano. Aucune salles sont nouvelles comme celle dédiée à Neapolis, à la préhistoire et aux civilisations grecques dans le golfe de Naples, la salle desv épigraphes, des gemmes Farnesi et le Cabinet Secret.

On devrait visiter ce musée en différents moments, en dédiant chacun pour chaque section pour mieux apprécier le chef d’œuvres comme le Doriforo de Policleto (copie de l’époque de Tiberio), le Cratère des Persans (IV siècle a. J. C.) la Tasse Farnese (II siècle a. J. C.) qui vont échapper pour la multitude des choses et le long parcours.

Bataille d’Alexandre

Bataille d’Alexandre

Le mosaïque avec ses grandes dimensions réalisé à la fin du II siècle a. J. C. fut retrouvé en 1831 ans une des villas les plus luxueuses de Pompei, la Maison du Faune.

La technique à vermiculatum (association de minuscules tesselles polychromes avec effet pictural) fut probablement réalisée par les maitres alessandrins qui proposent à mosaïque un original pictural grec réalisé par Filosseno d’Eretria, pentre du premier Hellénisme.

Transporté à Naples comme un bloc unique il représente une bataille entre l’armée macédonienne d’Alexandre Magne et celle persan de Dario III passée en 333 a. J. C. La même iconographie, pour la présence d’un arbre sans ses feuilles, fat penser au célèbre affrontement appelé dans les documentations arabes «bataille de l’arbre sec».

La chaotique scène avec soldats, chevaux et javelots est animée avec clair-obscur et attentif profondeur spatial; on ne trouve pas détails du paysage, les personnages et au centre les deux principales s’affrontent en suggérant le moment de la guerre où Dario fouette les chevaux et s’en fuit en abandonnant les macédoniens blessés.

Place Dante

Place Dante à Naples longe le périmètre de la ville ancienne. Appelée au ‘600 « Largo del Mercatello » un petit peu en dehors des murs du vice- roi qui entouraient la ville, y on gardait les denrées alimentaires dans le bâtiment des « Fosses du grains » et dans les citernes de l’Huile.

Place Dante

Le quartier fut transformé en 1757 en place par Luigi Vanvitelli (1700-1773) avec le Foro Carolino.

Architecte de Carlo di Borbone, engagé aussi pour la construction de le Palais Royal de Caserta, Vanvitelli réalise le grand hémicycle qui devait faire le coulisse au monument équestre du roi, jamais réalisé: à sa place Tito Angelini réalisera en 1872 le monument à Dante.

Le demi-cercle a été transformé ensuite en Collège National Vittorio Emanuele II qui englobe la structure de Port’Alba pour le nom du vice-roi Duca d’Alba qui ordonnait sa construction en 1625.

Dessiné par Gae Aulenti (2002) la Station du Métro à place Dante est un des plus beaux arrêts de la ligne 1 riche de chef d’œuvre d’art contemporaine et découvertes archéologique.

Dans son parcours aux trains le voyageur rencontres œuvres réalisées par Jannis Kounellis, Joseph Kosuth, Nicola de Maria, Michelangelo Pistoletto, Carlo Alfano.

Monteoliveto

L’église de Monteoliveto à Naples fut construite à partir de 1411 avec le financement de Gurello Origlia de la cour de Ladislao di Durazzo. Protégée par les rois d’Aragona et siège de l’ordre Olivetano elle garde encore aujourd’hui sa rigueur du ‘400 à l’extérieur mais aussi dedans où on trouve raffinées chapelles des nobles.

Monteoliveto

Dans la petite et lumineuse pièce cubique de la chapelle Terranova se dresse le tombeau de Marino Curiale réalisé par Benedetto da Maiano (1489) haut exemple de sculpture de la Renaissnce. Habile sculpteur du ‘500, en 1532 Giovanni da Nola réalise l’Autel Ligorio dans une élaborée structure architectonique avec la Vierge, l’Enfant Jésus et sain Jean Baptiste au centre.

La sacristie avec les Grottesca et les allégories de la Vertu est décorée avec les fresques de Vasari (1544-1545) qui vient de Rome avec son équipe de peintre grandi avec les leçons de Raphael et Michel-Ange en réalisant une extraordinaire synthèse d’expériences picturales du haut ‘500.

L’église est fameuse aussi avec le nom de Sant’Anna dei Lombardi c’est-à-dire le nom de la Confrérie qui en 1798 a obtenu la concession du couvent après le feu qui détruit leur église. Dans cet incendie trois tableaux de le Caravage furent détruites.

La Douleur du Christ Mort

En 1492 Guido Mazzoni sculpte la Douleur du Christ Mort pour la volonté de Eleonora d’Aragona, sœur de Alfonso II et épouse d’Ercole d’Este, à la cour duquel il travaillait.

La Douleur du Christ Mort

Sur l’exemple de la production de Niccolò dell’Arca (dans les personnages à Santa Maria della Vita à Bologna) les huit statues en terre cuite à taille naturelle insistent sur des tons dramatiques des gestes et des visages où on peut reconnaitre les semblances des Royales d’Aragona. Giorgio Vasari, biographe du ‘500, écrit que le roi avait pour ce sculpteur « très grande vénération » et il posait pour lui comme Giuseppe d’Arimatea en genou « qui semblait vivant » . L’effet naturaliste, la mimésis du réel et l’expression du sentiment était surement plus puissant avec les couleurs qui recouvraient les statues aujourd’hui perdues.

Santa Maria La Nova

L’histoire de Santa Maria La Nova est liée aux premiers mouvements conventuels.

Santa Maria la Nova

La première communauté franciscaine à Naples (1216) s’établit sur les ruines d’une villa romaine en fondant Santa Maria ad Palatium où ensuite il y aura Château Neuf. Quand Carlo I d’Anjou confisque ce quartier et donne aux franciscains un autre terrain où construire un nouveau monastère il ya l’édification de l’actuel siège c’est-à-dire Santa Maria La Nova (1279).

L’aspect qui garde le bâtiment est celui du XVIème siècle, suivi à la reconstruction exécutée par Giovanni Cola di Franco (1596-1599). L’intérieur enrichit dans différentes périodes est dominé par le plafond, autre exemple avec San Gregorio Armeno d’une charpenterie de bois sculptée et dorée à l’intérieur de laquelle on trouve quarante six tableaux peintes entre 1598 jusqu’à 1603.

Visible aussi de la façade le cappellone de San Giacomo della Marea avec les fresques de la vie du saint réalisés par Massimo Stanzione (1644-1646). Le couvent garde un réfectoire et deux cloîtres dont le plus petit a des fresques de la première moitié du XVII siècle avec grottesche et scènes de la vie de San Giacomo della Marca.

Incoronata

L’église de l’Incoronata se trouve dans le quartier où il y avait des palais d’époque Anjou, dans le Largo delle Corregge où se déroulaient joutes et tournois.

Incoronata Naples

C’est pas trop claire l’histoire de la fondation de l’Incoronata qui peut-être fut réalisé au dessus d’une structure précédente fondée par Carlo II d’Anjou au début du ‘300, siège du Tribunal du Royaume.

Successivement la reine Giovanna I (1352) y instituait un hôpital pour les pauvres et une église dédiée à la Couronne d’Epines de Jésus .

L’église est sous le niveau du terrain parce qu’elle fut partiellement enterrée avec l’agrandissement des murs de la ville au XVIème siècle.

Après plusieurs restaurations aujourd’hui elle se présente comme au ‘400. A l’intérieur se trouvent deux importants cycles de fresques de Roberto d’Oderisio, peintre grandi sous Giotto.

Le premier cycle (1340-343) représente les Histoires de la Bible, le second (1352-1354)les Sacrements et le Triomphe de l’Eglise. A travers ces fresques on peut reconnaitre la grandeur du langage de Giotto actif à Naples à partir de 1328 dans deux chantiers: Santa Chiara et Château Neuf.

Chapelle Pappacoda

Artusio Pappacoda, Gran Siniscalco du Royaume et Conseiller des Royales d’Anjous fait construire la chapelle en 1415 dédiée à San Giovanni Evangelista comme on dit sur la cartouche soutenue par des anges et sculptée avec des lettres franco-gaulois sur l’architrave du portail.

Chapelle Papapcoda

En tuf jaune et pierre de piperno obscur, la façade est enrichie avec le portail en marbre sculpté par Antonio Baboccio da Piperno, artiste actif à Milano et Messina, très apprécié par la dynastie Anjou-Durazzo, auteur aussi du portail de la Cathédrale.

Majestueux et floral le portail Pappacoda très riche avec ses motifs décoratifs est l’expression de la sculpture baroque présente à Naples au ‘400 et exposée aux influences de la France et Bourgogne.

Ebrasé et élancé pour l’effet des pointes il termine avec la statue de San Michele Arcangelo. Plus reculé par rapport à la façade le clocher en tuf présente au dernier ordre motifs décoratifs en piperno avec fenêtres jumelées, petites colonnes et têtes, fragments d’époque romaine et pièces archéologiques.

 

Tarifs

Garantissons les milleur tarifs de l'internet! miglior prezzo Obtenez un devis gratuit de votre séjour! Profitez de nos offres spséciales et rséservez au meilleur prix!

Contactez-Nous

Special Offer miglior prezzo Our price are all in special offer mode, for now!

Hors saison 10 janvier - 28 février
3 novembre - 5 décembre

Individuelle € 40
Double usage ind. € 45
Double usage ind.sup. € 50
Double € 70
Double superior € 80
Triple € 90
Triple superior € 100
Quadruple superior € 140

Demi-saison mars et août

Individuelle € 40
Double usage ind. € 50
Double usage ind.sup. € 55
Double € 75
Double superior € 85
Triple € 100
Triple superior € 110
Quadruple superior € 140

Pleine saison 6 décembre- 9 janvier
1er avril - 31 juillet
1er septembre - 2 novembre

Individuelle € 40
Double usage ind. € 55
Double usage ind.sup. € 60
Double € 85
Double superior € 95
Triple € 110
Triple superior € 130
Quadruple superior € 160

Tél. +39 0815529124

Contactez-Nous

Les Services de notre Bed and Breakfast a Naples

Services inclus:

  • Air conditionné en chambre
  • Chauffage en chambre
  • Phon en chambre
  • dépột bagages
  • nettoyage quotidien
  • change du linge
  • TV satellitaire
  • DVD/HI-FI en chambre
  • Salle de bains privée
  • Téléphone
  • Service FAX
  • Internet point
  • Wireless access point
  • Entrée pour les disables
  • Coffre-fort en chambre
  • On accepte cartes de crédit
    visamastercardmastercard

Services extra:

  • Blanchisserie
  • Garage (18-25 € par jour)
  • Visites guidées
  • Centre bien-ệtre
  • Location de voitures
  • Taxi pour l’aéroport et gare.
bed and breakfast Napoli raccomandato dalla Routard
Check our online reputation on Trivago

Bed and Breakfast Naples Social



Contactez-Nous